Etre solidaire / Outils CJD

La solidarité au CJD n’est pas un leurre ! C’est d’ailleurs une des 4 valeurs du mouvement. Elle se manifeste entre JD par une entraide qui permet à tous d’aller de l’avance. De nombreux dispositifs existent pour vous aider au quotidien et encore plus en ces temps de crises.

Les référents solidarités

Le référent solidarité est un JD de ta section ou de ta région. Il a pour mission de faire connaitre les dispositifs, être garant de leur bon fonctionnement, être en lien avec les animateurs de la solidarité et détecter les besoins !

Les GAD

Groupe d’Accompagnement à la Décision

Depuis 1975 le GAD permet à un JD de confronter une problématique de son choix avec d’autres JD qui l’aideront à avoir les éléments pour prendre une décision. En dernier lieu c’est toujours le JD demandeur qui prend la décision, le rôle du GAD consistant uniquement à éclairer les choix. Les sujets GAD sont multiples : problème de trésorerie, commercial, social, financement … et bien d’autres encore.
Pour qui ?
JD voulant confronter une problématique de son choix avec d’autres JD qui l’aideront à se déterminer.

Avec quels objectifs ?
• Aider un JD à réfléchir à un problème ou une situation rencontrée
• Le faire bénéficier d’un effet miroir, sans complaisance, mais en toute confidentialité avec respect et bienveillance
• Lui redonner de l’énergie, à un moment où il en a particulièrement besoin
• L’éclairer dans les choix stratégiques essentiels pour son entreprise, lui permettre de rompre l’isolement

Les AIRE

Aide Individuelle à la Réflexion par l’Ecoute

Créé en 2009 il s’agit d’un dispositif confidentiel, dans l’esprit et les valeurs du CJD, destiné à aider sur le plan psychologique, tout JD se trouvant en difficulté et qui le souhaiterait.
Pour qui ?
JD ayant une problématique personnelle qu’il ne parvient pas à résoudre se sent mal
JD ne se réveillant plus avec l’envie d’aller à son entreprise
JD n’arrivant pas à envisager l’avenir positivement et sereinement

Quel est le rôle du AIRE?
Un AIRE n’est pas un coach, un psy ou un sauveur ! Il ne contacte pas le JD, c’est le JD qui l’appelle dans une démarche volontaire. Il pratique une écoute bienveillante et sans jugement en toute confidentialité.